Les 10 Conseils de Dr. Gray pour #LibérezLeJeu avec Kamik

Les 10 Conseils de Dr. Gray pour #LibérezLeJeu avec Kamik

Par Peter Gray, Ph. D., professeur en recherche en psychologie et auteur du livre Free to Learn: Why Unleashing the Instinct to Play Will Make Our Children Happier, More Self-Reliant, and Better Students for Life [Libre d’apprendre : pourquoi libérer l’instinct du jeu rendra nos enfants plus heureux, plus indépendants et mieux outillés pour apprendre].

Chez Kamik, nous pensons que les enfants d’aujourd’hui n’ont pas la chance de profiter des jeux simples et des aventures en plein air que nous avons vécues lors de notre enfance. Nous savons que vous pouvez toujours créer un tout avec un rien si vous avez suffisamment d’imagination.

C’est pourquoi nous partageons avec vous les dix conseils de Dr Gray pour faciliter le jeu libre. #LibérezLeJeu

  • Les enfants sont nés pour jouer d’une façon vigoureuse qui peut sembler risquée aux yeux des adultes. C’est de cette façon qu’ils développent un corps sain et la capacité de bouger gracieusement. C’est également comme ça qu’ils apprennent le courage. Alors, soyez brave afin que votre progéniture puisse le devenir. En fin de compte, il s’avère plus risqué de priver les enfants de leurs jeux téméraires que de les permettre.

 

  • Les sports dirigés par les adultes sont excellents pour les jeunes qui souhaitent les pratiquer, mais rien ne peut remplacer le jeu libre. Quand les enfants créent leurs propres jeux, ils apprennent à prendre des initiatives, à élaborer des règles et à les faire respecter, en plus de résoudre les différends entre eux et de s’assurer que leurs compagnons de jeu restent heureux. Il s’agit des aptitudes les plus importantes à apprendre pour réussir dans la vie. Dans les sports dirigés par les adultes, les enfants n’apprennent pas ces compétences, puisque ce sont les adultes qui sont responsables.

 

  • Quels sont les meilleurs jouets? Sans hésiter, je dirais que c’est Dame Nature qui fournit les meilleurs jouets : arbres, branches, roches, boue, eau, pissenlits, marguerites, glace, neige, etc. De plus, ils se déclinent à l’infini. Les enfants peuvent donc construire des choses et s’amuser avec elles sans craindre de les briser.

 

  • Si vous hésitez à laisser vos enfants jouer librement dehors, repensez à votre propre enfance. Qu’est-ce que vous préfériez? Qu’aurait été votre vie sans cette liberté? Et puis, les statistiques démontrent que les crimes les plus inquiétants surviennent bien moins fréquemment à notre époque que quand les parents d’aujourd’hui étaient enfants. Si la circulation et d’autres questions de sécurité vous angoissent, apprenez à vos enfants les règles de sécurité de base et faites-leur ensuite confiance. Ils sont bien plus compétents que ce que les adultes d’aujourd’hui croient.

 

  • On ne peut pas apprendre la créativité, il faut la laisser s’épanouir d’elle-même par le jeu. Par définition, le jeu libre est toujours créatif, car les enfants doivent créer leurs propres activités et leurs propres règles ainsi que trouver des façons de s’entendre avec les autres. De façon naturelle, le jeu permet aux enfants de faire de l’exercice et d’éveiller leur potentiel créatif.

 

  • Pour la plupart des enfants, la présence de compagnons constitue le principal stimulus quand ils jouent à l’extérieur. S’il n’y a personne avec qui jouer, ils rentrent à la maison ou s’assoient sur le pas de la porte avec leur téléphone intelligent pour trouver des amis en ligne. Pour que les enfants puissent faire des activités à l’extérieur, il faut s’organiser avec les voisins et les membres de la communauté afin de déterminer des lieux et des moments où il y aura plusieurs jeunes dehors en même temps.

 

  • Le jeu permet de créer un monde de simulation au sein duquel les enfants développent des habiletés essentielles à une croissance saine. Ils ne mettent pas uniquement à profit leurs aptitudes physiques, ils utilisent des compétences intellectuelles, sociales et émotionnelles pendant qu’ils inventent des jeux, prennent des risques, règlent leurs différends en plus de ressentir de la colère, de la déception et de la joie. Le jeu constitue l’activité idéale pour apprendre de nouvelles compétences, puisque les enfants sont libres d’essayer et d’échouer. Les meilleurs jeux se produisent à l’extérieur, loin des adultes qui pourraient poser un jugement ou s’immiscer dans les activités.

 

  • La météo est rarement une raison légitime pour rester à l’intérieur. Vos enfants ne fondent pas sous la pluie, ils peuvent s’habiller pour le froid et se rafraîchir dans des ruisseaux, des étangs, des piscines ou des arrosoirs à jardin quand il fait chaud. C’est souvent dans ces conditions que les enfants s’amusent le plus et qu’ils découvrent à quel point ils sont résilients.

 

  • Lors de cérémonies de remise de diplômes au secondaire ou à l’université, de nombreux orateurs proclament qu’il faut suivre ses passions. Mais c’est grâce au jeu qu’on peut trouver ce qui nous passionne. On pourrait même dire que le jeu représente la poursuite de ses passions. Il faut laisser jouer les enfants afin qu’ils ne soient pas perplexes quand l’orateur à leur remise des diplômes leur dira de suivre leurs passions.

 

  • Les enfants adorent jouer entre eux, loin des parents. Ils en ont même besoin. Pour vos prochaines vacances en famille, pensez à aller camper dans le bois avec d’autres familles. De cette façon, vos enfants auront des amis pour courir et jouer. Vous pourrez donc passer du temps entre adultes pendant qu’ils développent leur endurance, leur confiance en eux, leur indépendance et leur sociabilité.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *